My Weblog: istanbul elektrikci uskudar elektrikci umraniye elektrikci film indir kadikoy elektrikci ev aletleri tamiri umraniye elektrikci uskudar elektrikci umraniye elektrikci

Film

Sur la petite Ile des Fleurs, sur le Rio Negro, en Amazonie, le chanteur Gilberto Gil donne un concert pour les habitants indiens. La légende de la musique et de la politique brésiliennes y présente en chansons sa vision d’un monde plus juste, où le métissage serait une réponse aux discriminations raciales et où l’expression libre des peuples succèderait aux rapports de domination.

Ce concert est l’aboutissement d’un périple autour de l’hémisphère sud, dont les étapes apparaissent au fil des chansons. Gilberto Gil part de Bahia, sa ville natale, où il revendique avec fierté ses origines noires tout en célébrant la beauté des métissages, aux côtés des Fils de Gandhy. On découvre les combats qu’il a menés comme ministre de la culture pour démocratiser l’accès aux nouvelles technologies. A ses yeux, celles-ci prolongent les anciennes luttes pour l’égalité et sont devenues le nouveau territoire des libertés à conquérir, en donnant la voix aux peuples des périphéries. Cette vision, qu’il appelle option brésilienne, Gilberto Gil veut la confronter à la réalité de pays du sud qui font plus douloureusement face aux problèmes de racisme et d’identité.

En Australie, il retrouve Peter Garrett, le ministre ex-chanteur du groupe rock Midnight Oil, qui fit un tube mondial avec une chanson de repentance face aux souffrances infligées aux Aborigènes. Il débat avec lui de la force de la création artistique, qui peut parfois, mieux que la politique, rapprocher les êtres humains. Il part ensuite à la découverte des Aborigènes, ce peuple blessé par l’Histoire, en jouant avec un jeune rappeur et une chanteuse des générations volées, en quête tous deux de leurs racines. Dans les terres arides du Nord, il rencontre des Aborigènes qui ont décidé de se réapproprier leur passé et leur destin par la conservation des traditions et la fabrication d’images.

En Afrique du Sud, Gilberto Gil travaille dans un township avec un orchestre où Noirs, Blancs et Métisses apprennent à vivre ensemble en harmonie à travers la musique. Avec eux, il cherche la façon la plus juste de fusionner les genres à partir de ses compositions. Il découvre le quotidien incertain de ces jeunes musiciennes et musiciens et plonge dans les défis de la réconciliation en cours. Gilberto Gil rencontre Vusi Mahlasela, grande figure de la chanson engagée sud-africaine. Tous deux se rejoignent dans la conception sud-africaine de l’Ubuntu – je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes, une philosophie promue dès la fin de l’apartheid pour résoudre les tensions qui subsistent entre les ethnies et communautés.

Gilberto Gil revient au Brésil pour se rendre au cœur de l’Amazonie. Là aussi, dans son propre pays, il trouve des cultures menacées. Il fait la connaissance d’Indiens qui ont choisi de lutter à la fois en ravivant leurs traditions oubliées et en s’appropriant la technologie numérique et l’Internet, grâce aux Pontos de Cultura, des lieu d’accès aux nouvelles technologies créé lorsque Gilberto Gil était ministre.

Le concert final sur l’Iles des Fleurs est l’occasion pour Gilberto Gil de dire ses espoirs, et ses doutes, pour le futur des cultures qu’il a rencontrées.